Allons à Messine, pêcher la sardine…

Sur un air de musique, bien connu de certains d’entre vous!!

Petit à petit, une idée fait son chemin… Le plan de route initial prévoyait un passage par le nord-Sicile, la Sardaigne, une remontée par Minorque (Iles Baléares), puis la côte espagnole. Les marinas quasi désertées, les loueurs de bateaux non encore opérationnels et l’incertitude d’un possible retour du confinement de certaines régions espagnoles, font germer une idée : “Et si on profitait de tous ces facteurs pour remonter la côte italienne méditerranéenne, c’est à dire, la Calabre, les Pontines, les îles Toscanes, l’île d’Elbe avec un retour vers le continent français par la Corse…” 

Nous nous donnons jusqu’à notre passage dans les îles Éoliennes pour décider de l’option finale (Parcours commun aux deux options).

La veille de notre départ de Rocella, mercredi 8 juillet, nous croisons des plaisanciers toulonnais, en route vers la Croatie. Ils nous confirment la très faible activité nautique, la quasi absence de bateaux de location, et encore moins de flottilles de loueurs, depuis leur départ de Pise.

Mercredi soir, nous mouillons à Bova marina, au sud du détroit de Messine, pour attendre le bon moment du passage du détroit (Fonction des courants de marée)

 

Jeudi 9 juillet, nous nous engageons dans le détroit, petit vent de force 2, qui monte très vite à 20, puis 25 nœuds, de face, contrairement à ce qui était prévu. Mais comme disait un ami plaisancier, “Dans le détroit de Messine, c’est jamais comme prévu !!”. Même l’arrêt prévu à la Marina dell Stretto, n’est pas possible, “The marina is close, chiuso, chiuso” nous répond à la VHF un italien pas très content qu’on vienne le déranger. Le mouillage de Calamona, dans une eau translucide, à 7 Mn de la sortie du détroit va nous accueillir pour une nuit paisible, avant de rejoindre une des marinas de Milazzo

Mouillage de Calamona

Suivant les conseils de Sophie et Jean-François, nous choisissons la marina Poséidon. Le cadre est très plaisant, assez près des quais de Milazzo et commerces, et l’accueil très agréable. Par contre, le ponton flottant où est posé Maestral est très exposé aux vagues et ressacs générés par les ferrys et gros bateaux à moteurs. Quelques vagues arrivent même à submerger le ponton et secouer très violemment Maestral. Heureusement, la nuit, cela se calme.  

 

A partir du dimanche 12 juillet, nous naviguons dans les îles Éoliennes. D’abord Vulcano, mouillage dans la Cala del Formaggio, au pied du volcan, et moins d’odeurs soufrées que lors de notre venue il y a quelques  années. Puis Lipari, au mouillage de Porticello, face aux anciennes mines de pierre ponce , et enfin Panaréa, dans le petit mouillage de Punta Torrionne, où un orage violent en début de nuit va créer un petit mouvement de panique parmi quelques voiliers italiens et allemands… Les italiens sont tellement habitués aux mouillages bondés, qu’ils mettent très peu de chaîne immergée pour avoir un rayon d’évitage réduit…Mais quand ça souffle fort, ça dérape dans tous les sens et les bateaux se rapprochent dangereusement… d’où hurlements, cris, palabres pour savoir qui va bouger son ancre!!! Ah ces Italiens !!

 

Çà y est… le choix est fait. Nous faisons route vers Vibo Valencia, la marina Stella del Sud et le début de notre remontée des côtes italiennes.

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/allons-a-messine-pecher-la-sardine/

8 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • Mouilleron Monique sur 7 août 2020 à 17 h 15 min
    • Répondre

    Merci Fabrice. Effectivement en regardant la carte : 1ère erreur, ce n’est pas l’Adriatique mais la Mer Tyrrhénienne, 2ème il est écrit dans le menu “cartographie”, je crois que j’aime me compliquer la vie !! J’espère que Maryse et vous même allez bien. Bonne navigation et toujours à très vite pour lire vos nouvelles aventures.
    Je vous embrasse tous les deux.
    Monique M.

    • Catherine Granval sur 6 août 2020 à 11 h 13 min
    • Répondre

    Maestral file comme le vent ! Vous voilà déjà presque au niveau de Rome, pratiquement en face de la Corse. Quel périple !! Je vous suis avec la cartographie, c’est super. Merci encore pour tous les détails et les photos du voyage. J’espère que vous avez apprécié les sardines de Messine. Bon vent et à bientôt . Bises à vous deux.

    • Mouilleron Monique sur 4 août 2020 à 15 h 39 min
    • Répondre

    Bonjour vous deux. J’avais hâte de savoir où vous étiez ! Grand grand plaisir de vous lire et de suivre votre route. Récit complété de textes et photos. Ne connaissant pas tous les ports de l’Adriatique je suis obligée de demander à Monsieur Google l’endroit précis des ports.
    Bonne route à Maestral. Je vous embrasse et encore vite de vos nouvelles.

    1. Bonjour Monique,
      Merci pour tes gentils commentaires. Pour vous aider à situer les endroits cités, et suivre le périple, il y a l’onglet “Cartographie ” dans la barre de menu, sur la page d’accueil. C’est du Google Maps, et on peut agrandir / rétrécir pour voir soit les détails, soit la vue générale.
      Bonne journée
      Bien amicalement
      Patrice

    • catherine PIERRE sur 1 août 2020 à 20 h 10 min
    • Répondre

    C’est toujours avec plaisir que je lis votre périple.Toujours des émotions en tout genre.
    Bon séjour italien, prenez soin de vous .
    Bises

    • Monique FORT sur 1 août 2020 à 19 h 05 min
    • Répondre

    Merci pour ces nouvelles photos, époustouflant le Stromboli
    Ravie de voir que tout se passe bien pour vous !!!!
    Bises à vous deux

    • Sabine sur 1 août 2020 à 15 h 38 min
    • Répondre

    Impressionnante la photo du Stromboli !!!
    J’imagine le pincement au cœur que vous devez ressentir à chaque départ de mouillages ou de pontons (sauf sûrement quand ça se passe mal !)

    • Annette et Jean-Paul sur 1 août 2020 à 13 h 29 min
    • Répondre

    On peut vous confirmer que même dans les Perthuis charentais, c’est très calme aussi!
    Les escales éoliennes nous ont rappelé notre séjour d’il y a quelques années avec des superbes randonnées.
    Profitez bien! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.