Calabre et Campanie…

Jeudi 16 juillet : Après avoir longé le Stromboli, et parcouru 62 Mn, nous arrivons à la marina Stella Del Sud, dans le port de Bova Marina. C’est une marina très propre, et très accueillante, gérée par un couple italo-canadien et leurs enfants. Sur le ponton, l’ambiance est très familiale et les contacts sympathiques. Le lounge-bar très ombragé et climatisé nous accueille chaque après-midi pour rédiger les derniers articles du blog, puis la plage toute proche nous permet le soir un bien agréable rafraîchissement.

 

A partir du dimanche 19 juillet, nous commençons notre remontée de la côte tyrrhénienne, en passant (Mouillages) par Cetraro, Scario, Palinuro, puis Pioppi avant d’arriver sur Agropoli. Ce sont des étapes de 30 à 60 Mn, en longeant la côte ; les paysages sont superbes, montagneux, boisés, les villages accrochés à flanc de montagne. Les trains de la ligne ferroviaire “Naples -Reggio di Calabre” passant aux pieds des montagnes et très près du bord de mer, rythment notre remontée.

Une mention particulière pour le mouillage de Palinuro Sud où nous sommes restés 2 jours, le mouillage porte bien son nom “Baïa del buon dormire” – “Baie du bien dormir”, avec en prime, un super restaurant tout en haut des falaises.

 

Vendredi 24 juillet : Parti du mouillage très venté de Mérina di Pioppi, et arrêt à Acciaroli pour faire le plein de gasoil, nous profitons d’une belle matinée ventée pour faire route sous GV et génois vers le port d’Agropoli. Nous avons réservé une place au ponton Consorzio Porto di Agropoli, mais comme très souvent dans les ports italiens, chaque ponton est géré par des concessions privées. Dès notre entrée dans le port, nous sommes interpellés par les marins des pontons…Ce n’est qu’une fois amarré, que l’on découvre que cela ne correspond pas à notre réservation (prix trop élevé, place étroite, et libération de la place le lendemain matin avant 10h00 !!!). Le troisième amarrage est le bon, nous avons enfin trouvé sur le quai municipal notre “Ormiggatori”. La première nuit est gratuite, avec l’eau et l’électricité, mais l’environnement insalubre du port ne nous incite pas à prolonger le séjour. Une fois la visite du site archéologique de Paestum effectuée, nous retournons au mouillage près d’Agropoli.

Le site est à 10 minutes en train, par contre la gare se situe à 3/4 heure de marche du port. 

Cette visite est une véritable découverte, avec des temples de toute beauté.

Pour en savoir plusLe site web de Paestum (en Italien)

 

Dimanche 26 juillet : Le mouillage d’Agropoli est très rouleur, c’est donc sans regret que nous levons l’ancre très tôt ce matin pour une soixantaine de Milles. Très belle navigation, sous GV et génois, le vent est assez variable en force (de 10 à 20 nds) et par deux fois nous sommes contraints de prendre un ris. L’absence de mouillage sûr pour la nuit, l’hyper-fréquentation touristique ne nous incitent pas à faire un stop sur Capri (Aussi, nous l’avons déjà visité en 2006). Après 63 Mn, nous arrivons au SE d’Ischia ; le mouillage du château est bondé (Nous sommes dimanche !!), mais nous arrivons à nous faire une petite place… Par contre, pas de baignade, mer trop “huileuse” et à odeur de gas-oil (Merci les “bateaux moteur”, jet-ski et autres engins motorisés…).

 

A partir du lundi 27 juillet, c’est navigation dans les îles Pontines. Après Ischia, très fréquentée, nous naviguons vers Ventotene, sans doute la plus belle des îles Pontines. Ici les fonds sont un mélange de sable et de rochers (Beaucoup !!), un catamaran est resté bloqué un après-midi entier et n’a pu se sortir de ce piège qu’avec l’aide de plongeurs et autres plaisanciers . Le lendemain matin, nous remercions notre orin pour dégager en 2 minutes l’ancre des rochers, même si son utilisation est parfois contraignante.

Pour les non-marins : l’orin est un cordage qui tient par un bout l’ancre et l’autre bout une bouée.

  • Il fallait frapper un orin sur la patte de l’ancre, en se penchant au-dessus du bastingage, amarrer solidement à l’autre extrémité un flotteur, une « couille de loup » disaient les marins, ajuster la longueur en fonction du fond et lancer le tout à l’eau, […]. — (Laurent Mérer, Le roman des marins, Éditions du Rocher, 2017)

Les jours suivants, cap vers Ponza, Cala Inferno, puis la petite île de Palmarola avec ses hautes falaises blanches et ses eaux transparentes.

 

Jeudi 30 juillet : Retour vers le continent, cap sur Gaeta, province du Latium… Jolie petite ville à la fois médiévale et station balnéaire. Nous réservons une place à la Base nautica Flavio Gioia, normalement la seule concession du port de Gaeta (Pour éviter les déconvenues d’Agropoli !).

 

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/calabre-et-campanie/

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • Monique FORT sur 31 août 2020 à 10 h 23 min
    • Répondre

    Merci encore de nous faire voyager avec vos magnifiques photos et récits qui nous emmènent vers des horizons incroyables
    Bises à vous deux

    • Musemaque sur 31 août 2020 à 8 h 17 min
    • Répondre

    Ouah , ces photos me laissent sans voix !!!!!
    On vous embrasse

    • Mouilleron Monique sur 28 août 2020 à 17 h 53 min
    • Répondre

    Merci les amis pour les photos et le reportage, Paestum : il y a 2 ans nous sommes allés sur la côte amalfitaine et avons visité Paestum. Nous étions seuls sur le site ! Puis Capri etc… donc là je suis en plein souvenir et je navigue avec vous, je ne vous dérange pas ? Emmagasinez le maximum de chaleur avant de venir nous retrouver car à La Rochelle c’est déjà le début de l’automne. Vous savez sans doute que le Grand Pavois n’aura pas lieu cette année, Covid oblige.
    Bon vent, belles ballades, belles rencontres voilà ce que je vous souhaite encore et encore.
    Je vous embrasse,
    Monique

    PS : Maryse, pas encore de nouvelles pour la gym.

    • Hoflack Annette et Jean-Paul sur 28 août 2020 à 17 h 26 min
    • Répondre

    Les photos et le récit nous laissent toujours rêveurs et envieux: ce sont vraiment des paysages magnifiques! Profitez-en bien.
    Bises
    Annette et jean-Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.