CARTAGENA : “puerto de culturas”

Arrivés le dimanche 6 août à CARTAGENA, nous avons décidé de faire une pause navigation pour profiter de la ville de Cartagena, se reposer un peu et entreprendre les révisions nécessaires sur le bateau après les quelques 1 640 milles parcourus depuis début juin. Nous souhaitons aussi éviter une arrivée aux Baléares en plein mois d’août, période d’affluence touristique avec des ports et mouillages bondés (et très chers)… Nous allons prendre notre temps sur la Costa Blanca et Costa Brava, même si les mouillages sont peu nombreux et peu protégés.

La chaleur (>37°C l’après-midi) ne va pas nous aider, chaleur avec vent sec chargé de poussière rouge, qui nous oblige à nous calfeutrer avec des voiles d’ombre pour rafraîchir quelque peu le bateau. Quand on sait qu’il fait plutôt frais en France, on vous donnerait bien un peu de chaleur !!

Heureusement, le port de Cartagena est agréable pour les plaisanciers, port très propre, aéré, en mer profonde (+ de 10 m).

Autre particularité de ce port: c’est un port d’escale des gros paquebots de croisière (Plus de 300 m de long et hauts d’une quinzaine d’étages… de véritables HLM flottants). Une journée, il y en avait 3 dans la rade… Ils arrivent au petit matin, débarquent leurs passagers vers 10h00 et repartent vers 16 – 18H00.

Par contre, nous avons croisé peu de bateaux français, dommage, car nous espérions échanger sur les ports de la côte Est espagnole  et sur les Baléares. Nous avons pris nos marques dans les supermarchés du coin, type LIDL ou Carrefour à 20 min. de marche.

Et bien sûr, nous avons apprécié les musées permettant de connaître l’histoire très riche de cette ville méditerranéenne.

Museo del teatro romano : visite intérieure  le long d’un couloir archéologique, avec les différentes pièces de constructions collectées au cours des différentes campagnes de fouilles, églises, maisons …

et visite extérieure dans le théâtre romain, qui pouvait accueillir 6 000 spectateurs.

Museo refugiado de la guerra civil : visite des différents refuges construits pour la population pendant la guerre civile, et des exemples de leur vie quotidienne concernant l’éducation, le rationnement, les moyens de défense contre les bombardements aériens de 1936 à 1939… C’est un des rares musées en Espagne (ouvert en 2006), témoignant de cette période récente. Cartagena était le seul port maritime tenu par les Républicains, et de ce fait très souvent bombardé par l’aviation franquiste, italienne et allemande.

 

Le centre pour l’interprétation de l’histoire de Cartagena, le château de la Conception, et Le parco de Torres: Très belle exposition sur l’histoire agitée de Cartagena

Ballade dans les jardins de L’université Technologique de Cartagena (L’équivalent de nos IUT) : les étudiants ont un site assez privilégié, en bordure du port et de la vieille ville !

Cartagena est une ville en pleine transformation, avec une volonté de conservation des vieilles façades, une mise en valeur des nombreux sites archéologiques, mais avec encore des progrès à faire dans l’intégration des câbles et fils électriques et autres…

Mis à part la chaleur, Cartagena nous laissera un bon souvenir…

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/cartagena-puerto-de-culturas/

1 Commentaire

    • Véronique LE REST sur 30 août 2017 à 11 h 57 min
    • Répondre

    Coucou Les zardinavigateurs ⛵ 🐳 🐙 🏊‍♂️ 🏊‍♀️
    A chaque fois je me régale à regarder vos magnifiques photos assorties de commentaires remarquablement bien écrits très instructifs sur les lieux visités.
    A bientot pour le prochain épisode et bon vent ( mais pas trop ! )
    Bizzzh Véronique 🎣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.