Descente vers le Sud de Cannigionne à Villasimius

La majeure partie de la côte Est est bordée de montagnes tombant droit dans la mer, impressionnantes mais non propices pour trouver un abri.

Phare du Capo Ferro

Après notre étape à Cannigione,  2 mouillages sont au programme:

  • Au sud de Porto Cervo, dans le “Gulfo PEVERO”, face à la plage, dans 5 m, sur fond de sable. La nuit sera agitée avec un vent N-NW jusqu’à 20 nds, dommage le mouillage était  agréable, quelques bateaux autour mais suffisamment éloignés.
  • “le porto della Taverna”, dans une petite baie abritant de jolies villas, face à Isola Tavola…. Nous serons seuls au mouillage. La mer y est exquise, bleue turquoise et d’une transparence magique !

Isola Tavola vue du mouillage de Porto della Taverna

Isola Tavola en arrivant par le nord

Samedi 2 juin : Notre descente vers le sud se poursuit sous un petit vent de NE, 8 à 10 nds, avec GV et génois. C’est aujourd’hui la Fête Nationale en Italie et ce soir le match Fance-Italie…

Escale au port de La Caletta : hésitations dans la marina entre les pontons municipaux et ceux du Circolo Nautico. Ces derniers plus prompts à nous répondre à la VHF, nous accueillent ponton D… La Caletta est une jolie petite ville touristique très animée, bordée de pinèdes et de longues plages de sable blanc.

Nous profitons de cette escale de deux jours pour visiter le village de Posada. Une ballade de 4 à 5 km à travers la pinède, le marais salant, puis les petites propriétés agricoles au pied du village. Avant d’entamer l’ascension, dans les petites ruelles, du “Castello della Fera”.

 

Lundi 4 juin : arrivée au port de Santa Maria Navarrese, après  44 milles de navigation un peu agitée :

  • un petit vent de NW – NNW de 3 à 10 nds nous pousse tranquillement sous GV et génois, et nous permet même d’effectuer notre gym matinale…
  • puis en quelques secondes, le vent forcit 15, 20 puis 25 à 30 nds, une mer très agitée… Très vite il faut prendre 2 ris dans la GV, rouler le génois et dérouler la trinquette. Ce qui permet à Maestral de retrouver une gîte convenable et poursuivre notre descente… Ah ! la Méditerranée, elle nous réserve toujours des surprises et on ne doit jamais lâcher sa vigilance.

C’est sous GV 1ris et trinquette que nous arrivons à Santa Maria Navarrese. Après un amarrage un peu au “chausse-pied”, découverte de la marina et du village.

Celui-ci  nous parait un peu “terne”, on y trouve surtout des hôtels et des restaurants mais pas de vie locale, pas d’animation et très peu de services pour accueillir les plaisanciers. Mais quand même une bonne Gelateria!!! Le port est petit et ne peut accueillir beaucoup de bateaux de passage, mais il est très propre avec de grands sanitaires. 

Mercredi 6 juin : Une étape sans vent (3 à 5 nds), sous les nuages… 35 Mn au moteur… Il y a des  jours où la navigation n’est pas forcément un plaisir (on le savait en venant en Méditerranée!).

Arrivée à Porto Corallo vers 14h00, pas de réponse à la VHF (sieste ou repas ?) et enfin le vent qui monte à 15 -18 nds quand nous sommes dans le port.  En fin de compte, l’ormeggiatori est tout seul pour s’occuper de l’ensemble du port et donc très pressé… l’amarrage est difficile avec les aussières frappées sur de grosses chaines rouillées, il ne nous tend pas la bonne pendille…. Maestral se retrouve de travers au ponton. Il nous faudra quelques manœuvres supplémentaires, avec  l’aide de notre voisin toulonnais, pour remettre le bateau bien droit sur ses aussières.

Porto Corallo est un port d’étape pour descendre dans le Sud, il est dépourvu de toutes commodités, les sanitaires petits sont en préfabriqués et “limites”, les lavabos sont inutilisables.  On ne peut s’approvisionner qu’au mini market du camping tout proche ou une petite boutique dans le centre hôtelier à 2 kms. Le village le plus proche est à 7 kms (sans bus ou navette)…. mais on y trouve de beaux sentiers pédestres….et un cadre sauvage.

Les plages autour de Porto Corallo

 

Samedi 9 juin, départ de Porto Corallo  vers 8 heures pour descendre vers le Sud. Navigation de 6 heures très changeante : après un tout petit vent de 3 nds, qui nous oblige à mettre le moteur, à l’approche de la réserve naturelle de Capo Carbonara avec les  îles de Serpentera et Isola dei Cavolei c’est sous GV 1 ris et trinquette que nous arriverons au mouillage face à Colonia Stella Maris dans la superbe baie de Carbonara.

 

Les prévisions météo des jours à venir (vents de force 5 à 6, mer très agitée) nous incitent, le lendemain, à rentrer dans la marinade Villasimius toute proche.

Coup de chapeau aux ormeggiatori pour leur aide très efficace lors de l’amarrage : réponse immédiate à la VHF et aide du zodiac  pour contrer un très fort vent de travers.

Dans l’attente de nos amis Rochefortais, et du passage des coups de vent annoncés (36 nds dans la nuit de mardi à mercredi !), nous profitons de l’escale : 

  • rencontre de Jo et Odile, du SO39i OLAVENN, des bretons de Belle-Ile en mer,
  • visite du village à 7 km (Un minibus toutes les heures nous emmène au village)
  • ballade dans les criques environnantes,

etc…

C’est ici que nous accueillerons Joëlle et Hubert, qui doivent arriver le jeudi 14 juin.

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/descente-vers-le-sud-de-cannigionne-a-villasimius/

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • Claire sur 26 juin 2018 à 19 h 12 min
    • Répondre

    Et dire que certains attendent les vacances depuis 10 semaines d’école intenses…
    Profitez bien !

    • FORT Monique sur 25 juin 2018 à 22 h 38 min
    • Répondre

    Coucou les aventuriers
    Merci à vous de nous faire partager ces moments fabuleux de votre périple en mer
    Bon vent et bises à vous deux

    • Annick Honore sur 25 juin 2018 à 10 h 43 min
    • Répondre

    Coucou Maryse et Patrice
    Vous voilà arrivés au sud de la Sardaigne! Je vois que la Méditerranée vous réserve toujours quelques surprises!
    Profitez bien de votre halte avec vos amis!
    Bises
    Annick

    • Catherine sur 24 juin 2018 à 20 h 14 min
    • Répondre

    Coucou Maryse et Patrice
    Que de miles parcourus ! Merci pour cette découverte de la Sardaigne.
    Bonne fin juin
    A bientôt .Bises
    Catherine Eric

    • Isabelle D sur 24 juin 2018 à 9 h 04 min
    • Répondre

    Coucou
    Toujours autant de plaisir à vous lire et suivre votre voyage
    Je vous souhaite un bel été et de bonnes sensations
    Bises à vous 2

Répondre à Claire Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.