“La croisière s’amuse” avec Joëlle et Hubert…

Bienvenue en Sardaigne pour Joëlle et Hubert

Jeudi 14 juin : on accueille nos amis Joëlle et Hubert à l’aéroport de Cagliari à 17 heures comme prévu : bravo les vols Volotea !

Un petit vent frais est au rendez-vous, ce qui confirme notre appel téléphonique de la veille pour prévoir petites chaussures de marche et coupe vents.

Nous prendrons la route sinueuse côtière entre Cagliari et Villasimius sur laquelle nos amis découvriront les merveilleuses petites criques sauvages et les reliefs montagneux de la Sardaigne. Après plus d’une heure de route (pour 40 km), nous arrivons au ponton et au bateau où Joëlle et Hubert vont pouvoir installer leurs affaires (Le lit breton et la bannette tribord ont été libérés spécialement pour eux…).

Apéro et dîner “petites Pizzas”achetées à la cafeteria du port (pas terribles!!) . C’est au cours de ce 1er diner que Joëlle nous apprend qu’elle ne consomme quasiment pas de fruits (par pudeur et discrétion, nous tairons les raisons avancées!!). Un long travail de rééducation diététique va débuter dès le lendemain…

Vendredi 15 juin : réveil avec grand soleil et temps calme, même si les prévisions météo des jours à venir sont très incertaines. On décide de partir le plus vite possible après quelques formalités administratives, notamment rendre la voiture louée la veille. Pour une petite rayure (quasi inexistante) sur la portière, apparue on ne sait comment, on nous demande 250 €. Les négociations s’engagent, grâce à notre ami Hubert qui parle couramment  italien  … On s’en sort très bien, sans aucun surplus.

Pour cette semaine entre amis, nous avons décidé de rester sur la partie sud de la Sardaigne, et si la météo le veut bien, monter sur l’île de Caloforte au SW de la Sardaigne. Nous commençons donc par Isola Dei Cavoli qui marque la pointe SE de la Sardaigne. C’est au milieu de la réserve marine du Capo Carbonara, et au pied du phare de l’île que nous prenons un corps mort, pour une pause déjeuner. Ce sera l’occasion de la première baignade, même si l’eau est apparemment jugée un peu fraîche, mais tellement claire avec une multitude de petits poissons.

Le temps du déjeuner, les nuages arrivent, le vent monte rapidement; il faut quitter le mouillage plus vite que prévu et c’est sous une pluie fine qu’on se dirige vers la marina de Capitana, sous GV et génois.

Nous y resterons une journée, le temps de découvrir les sentiers côtiers, difficilement accessibles en raison des plages privées,  mais un sarde très courtois nous ouvre les portes pour accéder au “bain public”.

Dimanche 17 juin, départ dès 6 heures par une mer peu agitée et un vent NW force 2, qui forcira rapidement force 4 à 5 et nous naviguerons avec GV1 ris et Trinquette, c’est l’occasion pour nos  amis de revêtir les gilets de sécurité, et de participer aux manœuvres de virements de bord.

Mouillage dans la baie de Teulada près de la tour de Budello : déjeuner, sieste avec petit vent frais, baignade pour les plus courageux. Et le vent forcit encore rapidement, notre capitaine décide de lever l’ancre pour rentrer au port ; Il était temps, la manœuvre sera un peu délicate, mais sans problème.

Porto Teulada est un petit port tranquille, un peu au milieu de nul part, mais avec une jeune secrétaire qui parle un français impeccable….déception d’Hubert qui voulait échanger en italien!!; on y trouvera un peu de ravitaillement au camping proche. Le lendemain matin, le rituel du “navigateur” : faire l’approvisionnement en denrées fraîches (pain, légumes et fruits pour Joëlle qui en demande à chaque repas).  Le village de Teulada est à 8 km, et est desservi par une navette bus, que nous prenons avec d’autres plaisanciers, dont nos voisins de ponton, 3 Bretons en partance pour la Sicile sur un Biloup 9m. En plus, c’est jour de marché à Teulada…Hubert va pouvoir trouver un tee-shirt…

Ma lo metti sottosopra !!!!

Mardi 19, les prévisions météo sont meilleures mais nous renonçons à continuer vers Caloforte (vent de face et pas assez de temps ensuite pour profiter de l’île). Nous devons en effet ramener Jo et Hubert à temps à  Cagliari.

Nous opterons pour 2 très jolis mouillages, sur la route du retour vers Cagliari:

Porto Malfatano – 

Capo Di Pula où nous visiterons  la ville antique de Nora, avec ses temples et les mosaïques des villas

Jeudi 21 juin, départ à 7h30 avec une belle mer et alternance moteur et GV et génois. Arrivée en fin de matinée à la marina de Capitana d’où nos amis repartiront par la navette bus pour Cagliari.

Même si nous n’avons pas réalisé notre objectif de visite de Caloforte, nous avons passé une semaine très très agréable et partagé de très très bons moments….

Pour nous, retour à Villasimius, où nous allons attendre la bonne fenêtre météo pour la traversée vers la Sicile.

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/la-croisiere-samuse-avec-joelle-et-hubert/

3 Commentaires

    • Musemaque sur 22 juillet 2018 à 9 h 13 min
    • Répondre

    Cela fait rêver !!!

    • LE REST sur 10 juillet 2018 à 15 h 04 min
    • Répondre

    Bonne préparation en quelque sorte pour le marathon de Berlin non ?
    En tous les cas ils sont rentrés bien fatigués de leur croisière !!! 😊

    • Yves LE MINOUX sur 3 juillet 2018 à 14 h 19 min
    • Répondre

    Un petit bonjour de Vertou et gros bisous de la part de Mamy Marcelle que j’ai croisé ce matin à la boulangerie. Tout va bien malgré la chaleur étouffante. Bon vent vers la Sicile. Amicalement.
    Martine et Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.