La Sicile par le Sud

Lors de notre semaine de mouillage aux Iles Aegades, nous avons été tentés par la côte Nord de la Sicile pour avoir peut être un peu moins chaud, mais notre choix s’est porté sur le Sud avec les critères suivants, moins de monde, plus de mouillages et des sites incontournables, Agrigente, Ragusa, Syracuse, Catane …

Vendredi 6 juillet, nous partons à 6 heures de la cala Punta de l’isola Favignana, après une nuit au mouillage bien mouvementée (vent et ballotage du bateau avec houle en travers).

Entre la pointe SE de Favignana et le Capo Boeo, c’est une houle, par le travers,  de plus en plus forte (de 1 à 2 m), de très faible période (2 à 4 secondes) et un vent trop faible pour porter les voiles qui nous pousse sur le cap 155°. Au moteur, Patrice à la barre, nous passons la 1ère vague mais aussitôt la 2ème vague pousse Maestral par le travers….quelques secondes de répit pour reprendre le bon cap, et hop! ça recommence. Pendant 2 à 3 heures, nous aurons l’impression d’être passés dans une machine à laver tellement on s’est fait balloter!! Une fois passés au large de Marsala, la houle, toujours aussi forte, est plus orientée sur l’arrière de Maestral, et là ce sont de jolis surfs sur la vague…on se fait plaisir aux accélérations soudaines du bateau.

Nous avions prévu de nous arrêter à Mazarra del Vallo, mais le port n’ayant pas de place, nous mouillons derrière la digue, face à la plage à l’est du port (fonds vaseux de 3 à 4 m, avec 25 m de chaine car le vent est monté et souffle maintenant à 15-18 nds. La musique techno de la discothèque sur la plage va nous accompagner jusqu’à 3 – 4 Heures du matin et nous priver d’une nuit réparatrice.

Samedi 7 juillet, une belle journée de navigation avec un vent de 12 à 20 nds pour arriver jusqu’à Sciacca où nous avons réservé une place sur le ponton de la Lega Navale Italia. La proximité du supermarché, situés à 50 m de l’entrée du port nous permet d’effectuer un ravitaillement complet après une semaine de mouillage.

Le village est plus difficile d’accès, tout en hauteur et est très peu animé, sauf le soir lors de la fameuse “passeggiata”, sur la vaste terrasse-belvédère de la piazza Scandaliato.

Les rues sont très pentues à Sciacca….

Une excellente adresse de trattoria, La Vecchia Conza, avec une très belle collection de maillots de joueurs de foot (beaucoup de la Juventus de Turin), de plats en céramique et de particulières bouteilles de vin.

L’escale sera aussi l’occasion de recoudre le lasy bag.

Nous continuons notre route le mercredi 11 juillet direction San Leone. L’accueil au ponton est assuré par Gero , un peu bourru au premier abord, mais fort sympathique après quelques instants et avoir partagé une bière bien fraîche. A l’office, Maria nous donne toutes les informations utiles pour visiter Agrigente et la vallée des temples pour le lendemain.

Visite de la vieille ville d’Agrigente :

Le “teatro Pirandello” a été construit en 1870 : c’est le troisième plus grand théâtre de Sicile après ceux de Palerme et de Catane. Luigi Pirandello est né à Agrigente en 1867.

La vallée des Temples, le musée archéologique et le jardin de la Kolybetra :

 

Les origines du jardin de la Kolybetra remontent à l’époque où les Grecs ont colonisé la Sicile (500 av. J.C) et son hisptoire est liée au développement de l’ancienne ville d’Akragas qui s’élevait sur la plaine de la roche Athénée. Le jardin se développe à l’intérieur de la vallée des temples sur cinq hectares environ dans des murs de tuf qui en constituent le périmêtre naturel. Situé entre le temple Castor et de Pollux et celui du Vulcain, il accueille de nombreuses espèces de plantes, dont certaines ne sont plus cultivées de nos jours; Les agrumes représentent environ un tiers de la végétation présente et la quasi totalité des plantes cultivées.

San Leone est la station balnéaire d’Agrigente, et mis à part, les nombreux restaurants, le village n’offre pas beaucoup d’intérêt. Il y a aussi bien peu de services au port, pas de toilettes et des douches très sommaires !!!

Vendredi 13 juillet, cap sur Licata avec un bon petit vent S-SW montant progressivement  de F2 à F3, puis F4. On arrive à Licata vers 16 heures après un mouillage pour se rafraîchir. Le phare de Licata appelé “A lanterna” est un des plus haut d’Italie. La marina de Licata est moderne, bien équipée et entretenue et surdimensionée….la place ne manque pas, et les hôtesses font le forcing pour l’hivernage du bateau. Un supermarché situé juste derrière le port rend l’escale pratique.

Licata est une ville animée avec beaucoup d’églises, un bel hôtel de ville, mais dans l’ensemble, les rues ne sont vraiment pas entretenues…

Dimanche 15 juillet, Patrice ne manquera pas la coupe du monde de Foot ! Les Italiens font un peu la tête et les matchs ont été peu retransmis, donc faute de TV, c’était Tablette et WIFI du port.

Nous partons lundi 16 juillet pour la marina di Ragusa après une belle journée de navigation, sous GV et génois, avec un vent F3 à F4.

Cette étape nous permet de visiter Ragusa Ibla, à l’intérieur des terres  ( Désolés, une fausse manip. a supprimé les photos….).

Mercredi 18 juillet, cap sur le petit port de Marzameni avec un départ sous mer agitée 1 à 2 m, GV et moteur le matin, et GV et génois l’après midi.

Passage de la pointe Sud Est de la Sicile au niveau de l’isola Della Corenti. A partir de ce point, nous entamons la remontée de la côte Est de la Sicile….

Mouillage derrière les rochers de l’ilot pour une baignade rafraichissante avec lever d’ancre sans trop de problèmes, malgré nos craintes d’accrochage.

Arrivée à Marzameni vers 17 heures et négociation du prix de la nuitée…

Très peu, voire pas, de possibilité de ravitaillement. Visite d’un ancien village de pêcheurs, la Bellata, transformé en site touristique avec de très nombreux restaurants : photos

Vendredi 20 juillet, Nous allons à Syracuse par le bus de 6 heures : nous y cherchons une place pour laisser le bateau, le temps de rentrer en France en raison de problèmes de santé du papa de Patrice. Nous trouvons notre bonheur au ponton Lakkios tenu par une petite entreprise familiale de deux frères Christian et Yvan. Ce ponton est situé dans le “Porto Piccolo”, dans le chenal séparant Ortigia, la vieille ville de Syracuse, et la cité moderne.

Le lendemain, nous y emmènerons le bateau  dans l’attente de notre vol “Catane-Paris” prévu le 26 juillet.

Nous en profiterons pour visiter Catane le lundi 23 juillet sous une chaleur étouffante :

Les derniers jours en Sicile seront réservés à ranger le bateau.

Retour prévu le 15 août.

A notre retour, nous sommes soulagés de  voir que Maestral a bien supporté la chaleur. 2 journées seront amplement suffisantes pour le nettoyage du bateau et réapprovisionnement en frais, avant de reprendre la mer.

Samedi 18 août, nous repartons  enfin de Syracuse, Quel plaisir de naviguer au près sous GV et génois par un bon vent de NNE de F2 à F3 ! 15 Mn plus tard nous arrivons dans la petite baie de Brucoli.

Joli  mouillage à Brucoli, bien investi par les locaux en bateaux moteur pendant le weekend mais matin et soir, il n’y a plus que les quelque voiliers.

Samedi 18/08 Syracuse est derrière nous

Départ lundi 20 août vers midi (un faux départ à 8 heures avec retour en attendant que l’orage éclate); La route vers Riposto sera longue et difficile, avec vent de face et une mer très, très agitée.

Riposto, au pied del’Etna, dernière étape sicilienne, avant de traverser le détroit de Messine et nous diriger vers le sud de la Calabre. Une attente sous les alternances d’orages, de pluies et de chaleur étouffante, ce qui ne nous empêche pas de découvrir un “bar à vin” dans les petites rues de Riposto….dégustation de quelques vins pétillants et spécialités de cette région sicilienne, avec une musique très “Jazzy”…Nous avons une petite pensée pour David, Lolo et Antoine…

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/la-sicile-par-le-sud/

6 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • PATRICK RUFFIER sur 16 avril 2019 à 14 h 35 min
    • Répondre

    Superbe, merci et bon vent, Pat

    • Annette et Jean-Paul Hoflack sur 5 septembre 2018 à 15 h 41 min
    • Répondre

    Bonjour les navigateurs,

    un “repos” forcé dû à une petite blessure au doigt m’a permis de me plonger (et aussi de relire plus tranquillement) le récit de votre périple.
    On a presque l’impression d’y être, tant les photos et les commentaires nous immergent dans votre aventure. C’est vraiment un plaisir, bravo, et bises vous deux.

    Jean-Paul

    • Girollet sur 27 août 2018 à 19 h 02 min
    • Répondre

    Bonjour à nos Rochelais,
    On espère que tout va bien pour vous, et pour le papa de Pat …
    Naviguez bien, bon vent, et bonne santé à vous deux
    Bises de Pat et Dom

    • Sabine sur 27 août 2018 à 12 h 52 min
    • Répondre

    Bonjour à vous 2,
    Il y avait bien une explication à ce silence “radio”….j’espère que vous avait pu repartir sereinement et rassurés.
    Bises

    • Isabelle sur 24 août 2018 à 6 h 38 min
    • Répondre

    Bonjour à vous deux
    Toujours aussi plaisant de vous suivre …
    Profitez en bien
    Bises

    • Nelly et Jean-François sur 23 août 2018 à 0 h 59 min
    • Répondre

    Bonjour,

    Belles navigations !
    Nous espérons que le Papa de Patrice va mieux.

    Bises en attendant d’autres photos et récits.

    Nelly et Jean-François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.