Les Iles Baléares : FORMENTERA et IBIZA

Le jeudi 24 Août, nous arrivons vers 20 heures sur  l’ile de FORMENTERA,  au mouillage de la cala SAHONA, au sud du port de Sabina. On y reste 2 jours …

Le mouillage de Cala Sahona à notre arrivée le soir, et après notre baignade

Ensuite, mouillage dans  la cala de SOLI, réserve protégée de champs de posidonies, où  nous avons réservé une bouée : eau turquoise et de nombreux poissons. Nous  avons la visite d’un couple argentino-espagnol en dinghy, qui vient nous proposer de partager leur thon de 11-12 kg pêché la veille !

Ils nous l’apportent une demi heure plus tard bien enveloppé et prêt à cuire.  Juste le temps de le couper en tranches et nous l’avons cuisiné aussitôt avec tomates, oignons et c’était excellent, un vrai festin pour nous !! Cela nous fera nos 2 repas du vendredi, impossible pour nous d’en conserver plus, notre “frigo” ne faisant pas assez de froid.

Dimanche, petite traversée de quelques miles de Formentera au sud d’Ibiza, puis mouillage dans la cala NEGRET, eau calme, 3.5 m de fond, un régal pour la baignade avec de l’air frais ! Bonheur !!!

Lundi 28 août, après quelques difficultés pour lever l’ancre prise dans un rocher, nous partons pour le port de SANT ANTONI sur l’ouest d’IBIZA. Le ciel est voilé, dommage pour les photos car la côte est majestueuse de beauté. Nous passons entre l’Ile Vedra (l’île mystérieuse) et Vedranell.

Arrivée au port vers 13 heures. La météo défavorable, avis de vent frais au large et menace d’orages, nous obligera à y rester jusqu’au jeudi.

Le contraste entre l’ambiance sympathique entre voileux, espagnols, anglais, français à la marina et les touristes majoritairement anglais à l’intérieur de la ville est saisissant. Malgré les efforts importants de la municipalité pour nettoyer et même javelliser après les déboires et débauches de la nuit, les rues sentent encore les restes d’alcool de la veille.

Dans les rues étroites, se multiplient les centres de tatouage, de painting building, de  fast food et supermarkets spécialisés en boissons…. Les jeunes filles s’y promènent à moitié nues … Pas de photos, car ce n’était franchement pas beau à voir !

Une des rues, vide et nettoyée, au petit matin

Nous repartirons le jeudi 31 août, mais  en abandonnant l’option prévue de remonter IBIZA par le Nord en raison des prévisions météo (Vent force 5 à 6, dans le nez et une houle sans doute à plus de 2 m). Nous pensons donc  faire route par le Sud pour rejoindre le port de SANTA EULALIA sur la côte Est.

Mais le vent se lève déjà, 20 nœuds, la mer est agitée et plutôt que de prendre le passage sud entre les 2 îles, on mouille au sud d’Ibiza, pour se protéger.

Descente vers Formentera,20 nœuds, au travers….on se régale!!!

Le vendredi 1er septembre, mouillage près de la cala Sahona, près des falaises. La soirée sera festive, puisque nous fêterons le premier jour de retraite de Maryse avec une paëlla aux fruits de mer, livrée au bateau, et après négociations, avec les glaçons pour refroidir le “Pet’Nat” et le rosé. Pour parfaire l’arrosage, il pleuvra dans la nuit….

Pendant notre dégustation de cette belle paëlla, nous guettons le coucher du soleil sur l’horizon et si mythique à Formentera. Désolé Hubert, l’horizon voilé par des nuages bas nous empêche d’en profiter pleinement… on se contentera de ces visions….

 

Le passage du “Feu Grande”, entre Formentera et Ibiza, le lendemain sera très “chaud”, avec un coup de vent d’Est, une mer déchaînée et les ferries qui  passent de chaque côté du bateau,ce qui amplifie la houle

On trouvera un semblant de protection samedi soir, dans la cala Talamenca, juste à côté de la ville d’Ibiza mais sans les nuisances sonores  et le dimanche dans la cala Pada au nord de Santa Eulalia.

Nous retrouverons le calme au  port de Santa EULALIA, port charmant, animé mais propret, rien à voir avec le port de Sant Antoni. Alors que nos petits enfants font la rentrée scolaire ce lundi 4 septembre, les enfants Espagnols sont encore en vacances ….

Nous profitons agréablement de cette halte… coiffeur pour Patrice, visite de l’arrière pays, remontée de l’unique rivière de l’île d’Ibiza (El riu de Santa Eulalia), l’église Puig Missa dominant à 52 m la ville, le Moulin d’en Bas (moli de Baix) et surtout la visite du musée ethnographique d’Ibiza (vraiment superbe!)…

 

C’est de Santa Eulalia que nous projetons de joindre l’île de Majorque, une traversée de 60 Mn…

 

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/les-iles-baleares-formentera-et-ibiza/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.