Au revoir la Grèce….

Mardi 30 juin : difficile de se dégager de notre petit coin de quai, entre pendilles, bateaux à moteurs et béton rugueux du quai… Nous faisons route vers l’île de Zakinthos, escale prévue à Ormos Nikolaos, où nous espérons trouver une place sur le ponton de Dimitri, apparemment très apprécié par les navigateurs de passage.

Aucune déception, Dimitri nous attend sur le quai, et malgré un vent de 20 à 25 nds de travers, nous aide efficacement pour l’amarrage de Maestral. Il nous prête même une de ses pendilles, réservées à ses bateaux… Il y a du clapot, du ressac et nous sommes le seul bateau à quai, Maestral part un peu dans tous les sens…. Une fois le bateau bien stabilisé, Dimitri nous présente sa famille qui tient la taverna Porto, la station essence, la supérette… Nous sommes les bienvenus, les seuls touristes. “All is free”, l’eau, électricité, douches, wc et amarrage. Bien sûr, nous dînerons à la taverna, fort bien d’ailleurs, avec desserts offerts comme plus souvent en mer Ionienne .

Journées paisibles à Nikolaos, en compagnie de la famille de Dimitri (la Mama, l’épouse, les petits enfants, le frère,….), qui nous permettent d’étudier les options routes et météo. Traditionnellement, les candidats à la traversée “Grèce – Italie du sud”, partent de plus au nord, de Lefkas, Céphalonie , voire Preveza, mais une petite fenêtre météo favorable de 48 heures nous décide à faire les 200 Mn dès demain. Dernières courses, plein de gas-oil et dernier repas à la taverna; réveil 3h30 et départ vers 4h00.

35 heures de traversée, sous la pleine lune et en veillant aux très nombreux cargos qui font route croisée à la nôtre.

 

Merci l’AIS! Maestral (le rond rouge en forme de cible) va se glisser entre 2 cargos

Vendredi 3 juillet : nous arrivons à Roccella Jonica vers 14h00. Pas de réponse à la VHF, nous nous installons sur un catway libre et découvrons une marina qui ne ressemble en rien à ce que nous avions connu il y a 2 ans… Là aussi le COVID est passé : la fameuse pizzeria (pizzas au mètre) est fermée et même complètement démontée, la capitainerie est fermée (les formalités se font à bord du bateau – avec les masques !!  – seul le mini-market – bar essaie de survivre. Très très peu de bateaux de passage, l’ambiance est vraiment très particulière. 

Les rares équipages rencontrés sont français et font route vers la Grèce, dont une famille rennaise, sur Sheriff, un  Sun Rise 34. Vincent et Lucie sont partis, avec leurs 3 garçons, pour un périple de 6 mois vers la Grèce et retour prévu en France pour la rentrée scolaire de septembre. COVID en a décidé autrement, ils se sont trouvés confinés à Calvi. Voir le lien sur le site de Voile & Voiliers qui relate leur “aventure”. FR3 Corse a aussi réalisé un reportage TV sur leur condition de confinement. Nous aurons le temps, au cours d’un apéro sur Maestral, de leur délivrer quelques infos sur les mouillages et chantiers d’hivernage.

En attendant une météo favorable, nous en profitons pour visiter l’intérieur des terres jusqu’à Tropéa, station balnéaire très touristique, sur la côte tyrrhénienne.

La veille de quitter Roccella, les derniers préparatifs, dont la réparation de la marche de l’échelle de bain. 

 

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/titre-provisoire/

2 Commentaires

    • Mouilleron Monique sur 24 juillet 2020 à 18 h 28 min
    • Répondre

    Ils sont où mes marins préférés ? Après un périple … en Bretagne j’avais hâte de prendre de vos nouvelles. J’espère qu’Eole vous est favorable et que votre navigation se passe sans problème ainsi que les accueils dans les ports italiens. Je vous embrasse.

    • Catherine Granval sur 19 juillet 2020 à 12 h 05 min
    • Répondre

    Je vois que votre périple est déjà bien avancé et que j’ai du retard …. Vous avez quittez la Grèce avec nostalgie et vous voilà déjà en Italie !!! L’hospitalité et la taverne de Dimitri me rappellent d’excellents souvenirs à Leonidion, petit village du Péloponèse où un certain Dyonisos et son épouse Marguerite étaient tout aussi accueillants …. Bon vent, excellent voyage et prenez soin de vous dans cette étrange période. Merci pour vos passionnants récits et vos superbes photos. Je vous embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.