Une traversée mouvementée

Le jeudi 8, dès le départ et comme prévu, un joli vent de SSE puis S de 7 à 12 nœuds nous pousse sur le cap 253°. Navigation sous GV et génois jusqu’à 14 heures, puis chute du vent à moins de 3 nœuds, moteur jusqu’à 17 heures.

Le vent revient en soirée et monte très vite à plus de 20 nds. La mer passe de peu agitée à agitée, voir très agitée. Plus au sud, on aperçoit les éclairs, Maryse et Patrick ont bien entendu le tonnerre pendant leur 1er quart. Par précaution, on prend 2 ris et changement de quart, Yves et Patrice prennent le relais.

Dans la nuit, retour progressif au calme; on largue 1 ris et on continue avec GV1ris + Génois. On a quand même bien fait de contourner cette zone orageuse.

Vendredi 9/06: la mer est belle, presque plate, le vent est tombé; on a remis toute la toile. Dès le petit matin, nous sommes accompagnés par des dauphins qui viennent jouer avec le bateau. Ils vont nous accompagner presque toute la journée. Magnifique !!! on ne s’en lasse pas. On a  même aperçu une baleine au loin, facilement identifiée avec son jet d’eau.

La deuxième nuit avec ses quarts s’organise, permettant à chacun de trouver un repos de 2 à 3 heures. Par contre, l’état de santé d’Yves devient très inquiétant,  et va s’aggraver samedi matin.

La décision de changement de cap pour assistance médicale est prise. Le port le plus proche est Viveiro, sur la côte Cantabrique, mais encore à une trentaine de miles. Contacts avec le 112 pour organiser sa prise en charge dès notre arrivée.

Arrivée à VIVERO samedi 10 juin à 17 h 30, transport d’Yves au CHU de La COROGNE en ambulance.

Dimanche matin 10/06 : L’équipage se sépare. Patrice et Patrick, sur Maestral, partent pour La Corogne à 8 heures sans pouvoir faire le plein de gasoil.

Maryse prend le taxi pour rejoindre le CHU et  prendre des nouvelles auprès de l’équipe médicale.

Maestral arrivera à “A Coruna” dimanche à 18 heures, après une navigation dans le brouillard le matin, sous une pluie fine, et sous GV et Génois en vent arrière. Ce qui ne fut pas très confortable avec une houle de 3 à 4 mètres en travers .

Départ de Patrick lundi matin vers 8h30 pour Lyon.

Il nous tarde de prendre des nouvelles d’Yves et de lui rendre visite au CHU.

Lien Permanent pour cet article : http://maestral17.eu/une-traversee-mouvementee/

1 Commentaire

    • Muriel Bourgerette sur 25 juin 2017 à 18 h 31 min
    • Répondre

    Déjà accro à votre blog…. bons vents et belles navigations !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.